Haïti-Habitat : Remise symbolique de 50 clefs dans le cadre de 400 logements sociaux à ‘’ Zoranje’’

Une relocalisation de familles déplacées du tremblement de terre du 12 janvier 2010, sans encore des opportunités d’emplois, déplore la mairie de la Croix des Bouquets.

P-au-P, 27 févr. 2012 [AlterPresse] — En l’absence du premier ministre démissionnaire Garry Conille, la présidence haïtienne – dirigée par Joseph Michel Martelly – a procédé, le lundi 27 février 2012, à la remise symbolique de 50 clés à 50 familles dans le cadre de l’inauguration officielle d’un programme de 400 logements sociaux, dans le quartier de ‘’Zoranje’’, au nord-ouest de la capitale, a observé l’agence en ligne AlterPresse.

Les critères de choix des cinquante (50) familles, bénéficiaires des premiers logements – établis à Zoranje sur 35 mètres carrés pour une unité parcellaire de 108 mètres carrés -, n’ont pas été indiqués.

Chaque unité de logement a coûté 11 mille dollars américains [US $1.00 = 42.00 gourdes ; 1 euro = 61.00 gourdes aujourd’hui].

La cérémonie du 27 février entre dans le cadre du projet 400 pour 100, un projet de construction de 400 logements sociaux en 100 jours, lancé par Martelly le 15 juin 2011 et devant bénéficier à des familles victimes du tremblement de terre du 12 janvier 2010.

Après environ 140 jours de retard, le chef de l’État affirme se sentir « satisfait et fier » d’inaugurer ces nouveaux habitats qui répondent, selon lui, à la vision d’un État au service de la population.

Ces nouveaux logements constituent « une nouvelle charge pour la commune de la Croix-des-Bouquets », qui n’a pas tous les moyens de ses actions, indique le maire principal de la municipalité Darius Saint-Ange.

« Reloger les familles, sans leur offrir des opportunités d’emplois, n’est pas la meilleure solution », avance Saint-Ange.

Les familles bénéficiaires de ces nouveaux habitats paieront une allocation mensuelle de 2,500.00 gourdes, jusqu’au moment où elles en deviendront les propriétaires. Les conditions d’appropriation ne sont pas communiquées.

L’État haïtien envisage de subventionner les 6 premiers mois de logements pour les citoyennes et citoyens bénéficiaires, ainsi que de mettre en place (à une date non précisée) un parc industriel dans la zone, pour permettre aux futures habitantes et aux futurs habitants du village d’accéder à des emplois.

50 fonctionnaires de l’État, victimes du séisme du 12 janvier 2010, devraient bénéficier également de ce programme de 400 logements sociaux, annonce Martelly qui voit dans cette initiative un moyen de « donner de meilleures conditions de vie au peuple haïtien ».

Les logements ainsi distribués sont trop petits, ils devraient être plus grands, estime le député de de Croix-des-Bouquets, Jean Tholbert Alexis, qui souhaite la mise à disposition d’un autobus en vue de faciliter le déplacement des futurs habitants du nouveau village à Zoranje.

Ont également pris part, aux activités inaugurales de 400 logements sociaux à Zoranje, plusieurs autres personnalités, telles le représentant de la banque interaméricaine de développement (Bid) en Haïti, Eduardo Marques Almeida, la directrice du fonds (haïtien) d’assistance économique et sociale (Faes) Josefa Gauthier et la directrice de l’organisation “Food for the poor” Kareen Dolce.

Deux autres projets similaires de construction de 750 logements sociaux (chacun) devraient être réalisés dans le Nord d’Haïti dans le même objectif. [rh kft rc apr 27/02/2012 13:20]

Normas para comentar:

  • Los comentarios deben estar relacionados con el tema propuesto en el artículo.
  • Los comentarios deben basarse en el respeto a los criterios.
  • No se admitirán ofensas, frases vulgares ni palabras obscenas.
  • Nos reservamos el derecho de no publicar los comentarios que incumplan con las normas de este sitio.