Haïti : Le poids de la migration

En guise de facteurs destructifs, la migration peut devenir un pion du développement d’Haïti.

Ariel Arias

Des pêcheurs haïtiens.

P-au-P, 13 juillet 2011 [AlterPresse] — A l’initiative du conseil National de l’observatoire sur les migrations des pays Afrique Caraïbes Pacifique (ACP), une série d’expositions d’ouvrages sur le phénomène de la migration en Haïti a lieu à Port-au-Prince, dans le but de conscientiser les autorités de l’État et les acteurs concernés de la société civile sur la problématique migratoire .

« C’est une semaine de sensibilisation et mobilisation de l’opinion publique nationale sur le dossier de la migration haïtienne (tel qu’abordé) dans un certains nombre de livres qui de manière directe ou indirecte approchent cette problématique », explique Guy Alexandre professeur à l’Université d’État haïtien (Ueh) et point focal de l’Observatoire sur les Migrations.

Le CCN veut contribuer « … à faire émerger dans le milieu des dirigeants et dans le grand public une conscience de la migration. La migration est une question d’intérêt public qui demande une gestion précisément ordonnée », ajoute le professeur Alexandre.

Selon lui, en guise de facteurs destructifs, la migration peut devenir un pion du développement d’Haïti.

De son coté Jean Marie Théodat, délégué en Haïti de l’Agence Universitaire de la Francophonie et membre du CCN croit que le problème de la migration cesse d’être « une fantaisie individuelle » pour prendre « une dimension géopolitique ».
Il précise qu’en Haïti « ce sont les mieux formés et les mieux informés qui laissent le pays en quête d’une vie meilleure ».

L’idée du CCN est de développer un ensemble de recherches-actions dans le but d’alimenter, de fonder des suggestions et recommandations à l’État et à la société civile, une façon de permettre l’établissement d’une politique qui n’existe pas encore.

Le conseil voit la migration comme un phénomène qui, à l’égal d’autres problèmes tels l’accès à nourriture et à la santé ou celui de l’environnement, aura une dimension planétaire dans les années à venir.

Environ 85% des Haïtiens détenteurs d’un diplôme d’étude supérieure travaillent et vivent à l’étranger. [rh gp apr 13 /07/2011 17 :50]

Normas para comentar:

  • Los comentarios deben estar relacionados con el tema propuesto en el artículo.
  • Los comentarios deben basarse en el respeto a los criterios.
  • No se admitirán ofensas, frases vulgares ni palabras obscenas.
  • Nos reservamos el derecho de no publicar los comentarios que incumplan con las normas de este sitio.