Haïti-Rép. Dominicaine : De la nécessité d’une régularisation des marchés binationaux

Le chancelier haïtien souhaite que ces marchés deviennent « une situation de droit ».

P-au-P, 20 juin 2013 [AlterPresse] — Des discussions ont été entreprises entre les autorités haïtiennes et dominicaines en vue d’une régularisation des marchés binationaux, apprend AlterPresse.

Actuellement « ce sont des marchés de fait sans acte réglementaire », a avoué le ministre Casimir au cours d’un point de presse organisé au local du ministère le mercredi 19 juin 2013, sur l’actuel désaccord entre les deux pays à propos de l’interdiction d’importation de produits avicoles dominicains en Haïti.

Le chancelier haïtien souhaite que ces marchés deviennent « une situation de droit ».

Il existe 12 marchés binationaux mais seulement deux se trouvent en territoire haïtien.

Une recherche conduite par une institution dominicaine en 2010 avait démontré que ces marchés permettent une rentrée de 700 millions de dollars l’an.

Livrés à eux-mêmes dans ces lieux de vente, les Haïtiennes et Haïtiens sont victimes de toute sorte d’abus, comme la surtaxation, la saisie de leurs marchandises par des dominicains et la violence physique, d’après des informations dont a pris connaissance AlterPresse.

De manière unilatérale, les Dominicains ont décidé par exemple de ne pas laisser les commerçantes et commerçants haïtiens entrer dans deux marchés binationaux, en réaction à la mesure d’interdiction des produits avicoles voisins en Haïti.

Cette décision prise depuis 2008, a en fait été renouvelée le 6 juin dernier après l’annonce de la présence en République Dominicaine d’une grippe A(H1N1) prise dans un premier temps pour la grippe aviaire (H5N2).

Une certification internationale, prouvant que les zones d’avicultures dominicaines sont indemnes de la H5N2, est requise par les dirigeants haïtiens, en vue d’une levée de l’interdiction sur les volailles et les œufs. Ce qui n’est jusqu’ici pas fourni. (2013)

Normas para comentar:

  • Los comentarios deben estar relacionados con el tema propuesto en el artículo.
  • Los comentarios deben basarse en el respeto a los criterios.
  • No se admitirán ofensas, frases vulgares ni palabras obscenas.
  • Nos reservamos el derecho de no publicar los comentarios que incumplan con las normas de este sitio.