Lamothe demande de l’action et plus d’engagement

Le premier ministre haïtien appelle à l’action et à plus d’engagement des parties impliquées dans le processus de reconstruction d’Haïti.

Pétion-Ville, 10 mai 2013 [AlterPresse] — Le premier ministre haïtien, Laurent Salvador Lamothe, appelle à l’action et à plus d’engagement des parties impliquées dans le processus de reconstruction d’Haïti, au cours de l’ouverture de la première rencontre de la Coordination de l’aide Externe au Développement (CAED).

Cette coordination est créée en novembre 2012 et remplace la Commission intérimaire pour la reconstruction (Cirh).

« Le temps est à l’action ! », déclare Laurent Lamothe, dans ses propos d’ouverture de cette première rencontre, en présence du président Michel Martelly, des officiels du gouvernement, différents représentants étrangers et d’organismes internationaux.

D’après le chef du gouvernement, 3 ans après le passage du tremblement de terre du 12 janvier 2010, c’est le moment pour tous les participants à cette rencontre de « faciliter les procédures de décaissement » pour permettre la réalisation des actions de la reconstruction.

Selon Lamothe, reconstruire le pays est une tâche qui nécessite la participation de tous et aujourd’hui le gouvernement n’a que « de maigres moyens » avec lesquels il a commencé à faire certains travaux.

« C’est le temps de combattre la faim », poursuit le premier ministre qui a aussi fait un étalage de toutes les petites réalisations de son gouvernement sans pourtant parler d’un programme concret de lutte contre la montée de la faim dans le pays.

Selon les dernières informations communiquées par la coordination des affaires humanitaires en Haïti (Ocha) les 140 communes du pays doivent s’attendre pour cette année 2013 à une situation de malnutrition sévère.

Toutes les parties prenantes présentes pour la circonstance sont appelées à donner le meilleur d’elles-mêmes pour permettre une bonne reprise du pays.

« Nous avons la responsabilité de faire mieux », exhorte le premier ministre en s’adressant à tous les participants assis autour de la table, dont une dizaine de ministres du gouvernement.

Parmi les personnalités présentes pour cette première rencontre de la Caed figurent l’ancien président américain William Jefferson Clinton, qui avait co-présidé la Cirh avec l’ancien premier ministre haïtien Jean Max Bellerive, l’envoyée spéciale de l’Unesco en Haïti Michaëlle Jean et le coordonnateur de l’action humanitaire de l’ONU, Nigel Fisher.

Un document de plus de 80 pages contenant les objectifs de développement du pays de 2014 à 2016 a été aussi remis aux participants. (2013)

Normas para comentar:

  • Los comentarios deben estar relacionados con el tema propuesto en el artículo.
  • Los comentarios deben basarse en el respeto a los criterios.
  • No se admitirán ofensas, frases vulgares ni palabras obscenas.
  • Nos reservamos el derecho de no publicar los comentarios que incumplan con las normas de este sitio.