Martelly fait choix de Bernard Honorat Gousse pour devenir premier ministre

Ce choix arrive une quinzaine de jours après que la chambre des députés a rejeté la désignation de Daniel Rouzier.

Alter Presse

Bernard Gousse

P-au-P, 6 juil. 2011 [AlterPresse] — Le président haïtien, Michel Martelly, désigne officiellement l’avocat et ancien ministre de la justice Bernard Honorat Gousse, comme futur premier ministre haïtien.

Il l’a officiellement annoncé dans un discours tenu ce 6 juillet à l’aéroport international Toussaint Louverture, où le chef de l’État s’apprêtait à s’envoler pour le continent européen.

Martelly présente Bernard Gousse comme « un monsieur droit (correct) qui sait travailler et qui va établir l’ordre et la discipline ».

Docteur en Droit, le nouveau premier ministre désigné a été ministre de la justice durant le gouvernement transitoire de 2004 à 2006 après la chute du régime lavalas de Jean Bertrand Aristide.

Ce choix arrive une quinzaine de jours après que la chambre des députés a rejeté la désignation de l’homme d’affaire Daniel Rouzier comme premier ministre.

Bien avant l’annonce officielle de la désignation de Me Gousse, des parlementaires ont exprimé leur hostilité à ce choix dans des interventions dans les médias. Ils reprochent à Gousse, sa gestion du système judiciaire haïtien lorsqu’il était à la tête du Ministère de la justice.

Ne disposant pas d’une majorité au parlement haïtien, Michel Martelly doit, selon la constitution, choisir le prochain chef de gouvernement en consultation avec les présidents des deux chambres législatives (sénat et chambre basse).
« Je ne renoncerai à mes droits constitutionnels », prévient Martelly, qui souligne que « négociation ne veut pas dire marchandage ».

Le nouveau président haïtien a écourté son séjour de travail en Europe. Au lieu de 10 jours sur le continent européen, le chef de l’État passera 4 jours en Espagne et doit rentrer en fin de semaine dans le pays. [rh gp apr 6/07/2011 14 :00]

Normas para comentar:

  • Los comentarios deben estar relacionados con el tema propuesto en el artículo.
  • Los comentarios deben basarse en el respeto a los criterios.
  • No se admitirán ofensas, frases vulgares ni palabras obscenas.
  • Nos reservamos el derecho de no publicar los comentarios que incumplan con las normas de este sitio.