Martelly lance une « semaine de la reconstruction »

Des plans pour la reconstruction de plusieurs édifices à Port-au-Prince.

Alter Presse

Michel Martelly

P-au-P., 18 juillet 2011 [AlterPresse] — Le chef de l’État, Michel Martelly, a lancé, le lundi 18 juillet, la « semaine de la reconstruction » de la capitale haïtienne, Port-au-Prince, détruite, en grande partie, lors du séisme dévastateur du 12 janvier 2010.

Lors d’une cérémonie déroulée dans les locaux de la Banque de la République d’Haïti (BRH), au centre ville de la capitale, Martelly a réitéré ses promesses en ce qui a trait à la reconstruction du pays.

« Je tiens aujourd’hui à vous rappeler que je suis toujours déterminé à mener à terme le processus de la reconstruction d’Haïti. Je ne cesserai jamais de vous renouveler mon engagement à changer le pays », déclare Martelly.

Pour le chef de l’État, « il faut définitivement quitter la logique de l’urgence et tourner le pays vers la reconstruction ».
Martelly promet que son administration accompagnera respectueusement et encadrera les centaines de milliers de déplacés du séisme afin de mener à bien la reconstruction dans le respect de la propriété.

Toutefois, Michel Martelly avertit qu’il « n’y aura pas de don de logement pour les déplacés », car, dit-il, après le puissant tremblement de terre du 12 janvier 2010, le logement demeure un défi énorme pour tant de citoyens.

Pour sa part, le gouverneur de la Banque de la République d’Haïti (BRH), Charles Castel, a renouvelé au chef de l’État, Michel Martelly, le support de l’institution bancaire qu’il dirige en vue de la reconstruction de la capitale haïtienne.

Charles Castel informe que le processus se réalisera avec, d’une part, 60 millions dollars américains issus de la réduction de la dette extérieure haïtienne par le Fonds Monétaire International (FMI).

Ces fonds seront alloués principalement à la reconstruction du Palais de justice, du Parlement, de la Cour des comptes et de la Mairie, précise Charles Castel, l’air confiant.

D’autre part, poursuit-il, la BRH injectera 200 millions dollars américains dans la reconstruction d’environ quinze autres bâtiments.

Des membres du cabinet présidentiel, le premier ministre démissionnaire et certains membres de son cabinet, des parlementaires, des ambassadeurs accrédités dans le pays, des journalistes et d’autres personnalités de plusieurs secteurs de la société civile ont assisté à la cérémonie. [sfd gp apr 18/07/2011 17 : 30 ]

Normas para comentar:

  • Los comentarios deben estar relacionados con el tema propuesto en el artículo.
  • Los comentarios deben basarse en el respeto a los criterios.
  • No se admitirán ofensas, frases vulgares ni palabras obscenas.
  • Nos reservamos el derecho de no publicar los comentarios que incumplan con las normas de este sitio.