Michel Martelly entend faire usage de « tout » son pouvoir pour le « bien-être du peuple »

« Je vais utiliser tout mon pouvoir », affirme Martelly.

Alter Presse

Michel Martelly

Par Ralph Henry

P-au-P, 26 avril 2011[AlterPresse] — Le président élu, Michel Martelly, a déclaré qu’il entend utiliser toute l’autorité que lui confèrera sa future fonction pour défendre les intérêts du peuple et annonce des dispositions à venir pour permettre à plus d’enfants d’accéder à l’éducation primaire.

« Dans le but de défendre la nation, les intérêts de la nation et la population, je vais utiliser tout mon pouvoir en tant que chef suprême de la nation, pour le bien-être du peuple », affirme le chef d’État élu, lors d’une conférence tenue ce 26 avril dans un hôtel de Pétion-Ville (est de la capitale).

Michel Martelly informe que son gouvernement prélèvera une taxe de 5 centimes sur tous les appels internationaux vers Haiti.

Toutes les compagnies de téléphonies en Haiti sont déjà d’accord et cela devra être effectif à partir du 1er juin, assure-t-il.

D’autre part, le gouvernement de Martelly réclamera des compagnies de transfert d’argent 1 dollar sur chaque transaction vers Haiti.

Ces deux mesures permettront une rentrée mensuelle de 8.5 millions de dollars qui alimentera un fonds qui sera destiné à résoudre le problème de l’accès à l’éducation primaire.

Par ailleurs, taxer la loterie et créer un loto national sont aussi envisagés par le président élu.

La conférence de presse du 26 avril a été aussi l’occasion, pour le vainqueur des présidentielles du 20 mars, de faire le point sur sa récente tournée aux États-Unis au cours de la semaine écoulée.

Durant cette visite, la première depuis qu’il a été officiellement confirmé comme président, Martelly a rencontré la secrétaire d’État américaine, Hillary Clinton, les représentants de la Banque Interaméricaine de Développement (BID) et de la Banque Mondiale (BM) ainsi que des membres de la diaspora haitienne.

Revenu au pays le lundi 25 avril, Michel Martelly dit avoir abordé avec Hillary Clinton le « besoin de maisons solides pour les gens qui sont dans les rues (les sinistrés du tremblement de terre de l’année dernière) », en vue de bien faire face à la saison cyclonique qui s’étend de juin à novembre.

La gestion de l’arrivée de l’aide humanitaire, la nécessité pour que plus d’Haitiens trouvent du travail aux États-Unis et les relations qui seront établies entre le prochain gouvernement haïtien et le gouvernement américain, étaient au nombre des sujets abordés par les deux personnalités. « Nous avons aussi discuté de la stratégie qu’on mettra en place pour lutter contre les trafics drogues et de personnes », précise Martelly, qui doit prêter officiellement serment le 14 Mai prochain.

Le président élu, qui dit apprécier l’accueil qu’il a reçu au pays hôte, explique avoir souligné la nécessité pour que Haiti continue d’avoir accès aux prêts financiers auprès de la BID et de la BM.

Les deux institutions avaient décidé de garantir un don de 200 millions de dollars l’an dernier au pays, en guise de prêt, après l’annulation de la dette d’Haiti en 2010, suite au séisme dévastateur du 12 janvier.

« Aucun pays sur la terre ne peut construire des infrastructures et permettre la relance de son économie sans des possibilités de prêts », rappelle le successeur de Préval.

Par ailleurs le prochain président haïtien affirme soutenir la diaspora haïtienne et assure que son gouvernement répondra aux demandes de cette dernière, telles, la reconnaissance de la double nationalité, un bon cadre sécuritaire et la facilitation du retour au bercail.

Michel Martelly invite cependant la diaspora à « s’organiser, se structurer et se regrouper ».

L’élu à la magistrature suprême souligne que sa visite avait surtout pour objectif de lui permettre d’avoir « une idée additionnelle de l’état des relations entre Haiti et les États-Unis ».

Interrogé par AlterPresse sur le sens de sa première visite aux États-Unis plutôt que chez le voisin le plus proche, la République Dominicaine, Martelly a répondu : « je crois que cette semaine je serai aussi à Saint-Domingue ». [rh gp apr 26/04/2011 17 : 00]

Normas para comentar:

  • Los comentarios deben estar relacionados con el tema propuesto en el artículo.
  • Los comentarios deben basarse en el respeto a los criterios.
  • No se admitirán ofensas, frases vulgares ni palabras obscenas.
  • Nos reservamos el derecho de no publicar los comentarios que incumplan con las normas de este sitio.