Plus de 134 mille candidats au baccalauréat 1re partie

Ces épreuves constituent la 3e série d’examens d’Etat qui se réalisent en cette fin d’année académique.

Ariel Arias

Port-au-Prince

P-au-P, 2 juil. 2011 [AlterPresse] — Les examens du baccalauréat 1re partie se tiendront à partir du lundi 4 juillet avec la participation de 134 995 élèves, annonce le Ministère de l’éducation nationale et de la formation professionnelle (Menfp).

Ces épreuves constituent la 3e série d’examens d’Etat qui se réalisent en cette fin d’année académique.
Des mesures disciplinaires ont été prises pour la tenue de ces examens dans des conditions optimales, assurent les autorités de l’éducation.

Les mesures d’identification des bacheliers ont été renforcées et ces derniers doivent être munis de la fiche traditionnelle et d’un duplicata pour avoir accès aux salles d’examens.

Les élèves ne pourront pas pénétrer dans les salles avec leurs téléphones cellulaires et toute communication sera interdite, qu’elle soit interne ou externe, ajoutent les responsables.

Ils indiquent également que 30 minutes après le début des examens, il ne sera plus possible d’accueillir les retardataires.
Ces épreuves prendront fin le mercredi 6 juillet et seront suivies de la 4e série d’examens officiels, le baccalauréat 2e partie, qui se déroulera du 11 au 14 juillet avec un effectif de 51 395 postulants.

Par ailleurs, la deuxième série des examens officiels a pris fin le 30 juin avec la fermeture des épreuves de la 9e année fondamentale, débutées le mardi 28 juin à travers tout le pays. Elles concernaient près de 175 mille élèves.

Auparavant, les examens officiels de la 6e année fondamentale se sont déroulés sur tout le territoire, avec la participation de plus de 246 mille postulants. [mm gp apr 02/07/2011 18:00]

Normas para comentar:

  • Los comentarios deben estar relacionados con el tema propuesto en el artículo.
  • Los comentarios deben basarse en el respeto a los criterios.
  • No se admitirán ofensas, frases vulgares ni palabras obscenas.
  • Nos reservamos el derecho de no publicar los comentarios que incumplan con las normas de este sitio.